geniedulieu banniere

Les églises arméniennes du VIIe siècle - typologies et tracés régulateurs


 

Ce dossier devrait passionner les amateurs de géométrie sacrée, en particulier ceux qui s'intéressent à l'architecture des églises arméniennes du VIIe siècle .... j'imagine qu'ils ne sont pas si nombreux que ça !

Vous y trouverez les différentes typologies d'églises et de cathédrales, classées selon l'organisation spatiale et leur tracé géométrique en plan et, parfois, en élévation ou en coupe.

Géographie et histoire

L'Arménie est située au pied du Caucase entre la Turquie, la Géorgie, l'Azerbaïdjan et l'Ira. Dotée d'un riche héritage culturel, elle est une des plus anciennes civilisations au monde. La religion chrétienne y tient une place importante. Elle fut d'ailleurs la première nation à adopter le christianisme comme religion d'Etat en 301. Historiquement, la période allant du VIIe au VIIIe siécle, est très importante du point de vue architectural. Nombre d'églises et de cathédrales ont été bâties durant cette courte période. A cette époque, la capitale de l'Arménie, Ani, était plus peuplée que Paris, Londres ou Rome.

carte-armenie

 

But de ce dossier

Ce travail a été fait dans le but d'aider une personne faisant un mémoire de master sur le sujet. J'ai fini par me prendre au jeu et ne compte plus le nombre d'heures passées à calculer les proportions, à chercher les tracés régulateurs, à comprendre comment le tracé a été exécuté pas à pas et, finalement, à en faire des planches compréhensibles. Pour bien comprendre les tracés régulateurs, je vous recommande de lire, au préalable, le dossier sur la géométrie sacrée

Les proportions utilisées

je constate que la racine de 2 est la proportion la plus utilisée à cette époque, mais parfois on rencontre la racine de 3 ou le nombre d'or. Toutes ces proportions étaient déjà bien utilisées dans l'architecture romaine, qui a beaucoup inspiré l'architecture arménienne.

Le peuple arménien a une très longue histoire, remontant au VIIe siècle avant J.-C., cependant, la tradition des bâtisseurs ne remonte sans doute qu'à l'époque hellenistique, voire romaine. Les églises présentées dans ce dossier sont de pure tradition romaine dans leur architecture, aussi bien dans l'organisation du plan que dans les détails constructifs. On observe aussi certaines similitudes avec l'architecture bysantine.

Il est étonnant de constater que cette architecture sera reprise en Occident du Xe au XIIe siécle !

Les procédés géométriques les plus utilisés sont :

  • l'inscription dans un carré ou un rectangle (racine de 2, 3 ,nombre d'or)
  • les cercles homothétiques et concentriques
  • la division sacrée

Les typologies

Je classe les édifices en 6 catégories. Je constate qu'il n'y a pas deux églises avec le même plan, mais très souvent des ressemblances, en tout cas dans l'organisation du plan ou les détails. Des bâtiments appartenant à une même typologie n'ont pas forcément été tracés avec la même proportion.

  • plan cruciforme, relativement carrés (style wisigothique)
  • plan rectangulaire avec espace central (style bysantin, propre à l'Arménie)
  • plan cruciforme avec 4 absides (style bysantin)
  • plan circulaire (style romain)
  • plan allongé, un seul espace (style romain)
  • plan de type basilical (style romain)

 

Plan cruciforme, base carrée

comparaison avec l'église wisigothique Santa Maria de Melque - Espagne - Xe siècle

 

 

plan rectangulaire avec espace central

 

 

plan cruciforme avec 4 absides

 

 

plan circulaire (intérieur cruciforme)

 

 

plan allongé, un seul espace

plan de type basilical

comparaison avec le plan de la basilique de Constantin - IVe siècle          comparaison avec l'église de Cenac - XIIe
        

 

Plan cruciforme, devenant rectangulaire (de croix bysantine à croix latine)

 

 

Tracés basés sur des cercles concentriques dont la proportion est racine de 2

 

Plans basés sur la racine de 2

le plan allongé et le plan cruciforme à 4 absides sont non seulement sur la même proportion mais géométriquement positionnés l'un par rapport à l'autre

 

Notez que le canevas géométrique utilisé en plan a été repris en élévation. Notez aussi que l'architecte du VIIe siècle a respecté le tracé régulateur de bâtiment du IIe siècle

 

 

Détails architecturaux basés sur la racine de 2

 

 

Plans basés sur la racine de 3

 

 

Plans basés sur le nombre d'or


Stéphane Cardinaux

Architecte EPFL

Praticien et formateur en géobiologie et bioénergie
spécialiste en bilan bioénergétique et électrophotonique GDV